Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tous ces mots enfumés....

Tous ces mots enfumés....

Akli Ait Abdallah


6000 morts au printemps...

Publié par Akli Ait Abdallah sur 2 Avril 2013, 02:15am

C'est le mois le plus meurtrier depuis le début de la révolte syrienne. Quelque chose comme 6000 morts dont 300 enfants de moins de seize ans. Ça , ça fait 200 morts par jour. 20 massacres de 10 personnes toutes les vingt-quatre heures. Dit comme ça....
Nous sommes en crise nationale quand surgit ici chez nous un sombre fait divers particulièrement meurtrier , comme une fusillade dans une école, par exemple. Avec raison.
Alors , la Syrie ....
Vous avez dit 6000 morts ? Terrible !
Oui terrible. Et pourtant ce nombre ne dit plus rien. Il surgit aux infos , on s'exclame , on s'indigne bien fort, et on repart pour une autre musique.
Peut on espérer un mois d'Avril à la baisse comme on fait avec nos statistiques du chômage ? Qu'est ce qui serait acceptable? 5507 ? 4812 ? 3999 ?
Quoiqu'il arrive , il y aura encore des morts. Ça fait 25 mois que le conflit syrien déchire une Syrie qui m'avait semblé un pays possible , avec son histoire,sa culture , ses confessions cohabitant en paix...
En 2000, a Maaloula, a une heure de Damas , j'ai entendu des villageois, vivant au pied du Mont Hermon , s'interpeller dans la rue , en araméen. Des enfants sautant à la corde près des sources d'eau fraîche ruisselant des rochers, et chantant en araméen. Je crois très sincèrement n'avoir jamais éprouvé de ma vie ce sentiment de paix et d'éternité ailleurs qu'à Maaloula, qu'en Syrie.
Qu'elle est loin , cette Syrie , pourtant sous la botte, déjà à l'époque , de la dictature.
Ce mois encore , il va y avoir des morts parce qu'on est loin du rêve de Maaloula. Ce mois encore, le cauchemar va se poursuivre pour des millions de syriens. Quelques milliers d'entre eux , dont des enfants à peine nés , vont mourir.
Quelques milliers. Le nombre fera manchette un soir ou deux dans les médias sociaux. Peut être à la télé . Mais il ne dira rien des autres victimes , les blessés graves, les handicapés à vie , les femmes violées. Il ne dira rien de la douleur de ceux qui restent, de la peur qui continue , de l'espoir disparu, de la haine qui s'installe, de la folie qui guette, des enfants qui ont faim, des mères qui ne peuvent rien, des pères rasant les murs , des dieux qui se combattent. C'est tout cela, et plus encore que le prochain nombre de morts (assassinés?) va encore ne pas nous dire.
Et comme nous sommes déjà sourds , nous nous entendrons a peine lancer un "c'est terrible" collectif. Tous ensemble. Indignés. Impuissants. Petits.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents