Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tous ces mots enfumés....

Tous ces mots enfumés....

Akli Ait Abdallah


Je me souviens de Fabienne, Pauline, et Gérald.....

Publié par Akli Ait Abdallah sur 26 Août 2012, 00:49am

Je venais d'arriver au Québec. C'était il y a vingt deux ans. Dans les jours qui ont suivi, j'ai revu Fabienne Julien , rencontrée quelques mois plus tôt à Alger . Fabienne travaillait alors à Radio-Quebec

Dame au grand cœur , elle avait pris sur elle de me présenter quelques uns de ses proches ou amis qui œuvraient dans le monde des médias. Puis de me sortir de l'isolement qui est le lot de ceux qui débarquent en terre inconnue. En ce temps là , la communauté algerienne était encore bien trop petite pour offrir les réseaux qui la traversent aujourd'hui. Je me souviens ...Je me souviens d'une soirée à laquelle Fabienne m'avait conviée avec mon épouse et ma fille Sara. Peut-être était-ce un soir de Noêl . Ce dont je suis certain , c'est que chez Fabienne , ce jour là , il y avait sa fille , sa sœur , et le compagnon de cette dernière.

La première, Geneviève , a été à l'origine de mon arrivée , un an plus tard , à Radio-Canada. La seconde s'appelait Pauline. Son compagnon, Gérald. Je savais - un peu - que Pauline chantait . Mais je n'avais jamais vra imententendu parler d'elle. Grâce à Radio Alger , je connaissais Gilles Vignault, Félix Leclerc, Fabienne Thibault, Robert Charlebois, Beau Dommage....Mais pas Pauline. Et encore moins Gérald , l'homme avec qui elle partageait sa vie. Je me souviens d'eux comme si c'était hier , chacun nous demandant comment se présentait notre nouvelle vie, si l’Algérie nous manquait . Et comme si c'était hier , je me souviens de leur sympathie pour notre sort , qui semblait les préoccuper très sincèrement.

Ils devaient savoir , de toute évidence, qu'on ne quitte pas son pays sans y laisser un peu de sa chair et de son âme. C'est bien plus tard que j'ai compris combien ceux qui nous avaient fait présent ce soir là de leur humanité étaient grands . Pauline était Julien , comme sa sœur Fabienne. Gérald était Godin . Les trois ne sont plus de ce monde. Ce soir j'ai l'âme à leur tendresse. AAA.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents