Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tous ces mots enfumés....

Tous ces mots enfumés....

Akli Ait Abdallah


Hommage à Choukri Belaid , et à ceux qui tombent...

Publié par Akli Ait Abdallah sur 8 Mars 2013, 13:22pm

Hommage à Choukri Belaid , et à tous ceux qui tombent...

Un militant politique est assassiné a Tunis. Onde de choc ressentie jusqu'à Montréal.
Dans la tragédie, et même contre elle, il y a une petite raison de ne pas trop désespérer. Malgré les balles qui l'ont fauché et ravi a son pays et aux siens, Choukri Belaid, dont on a largement vu la moustache et la détermination sur nos écrans de télévision nous parle.
Comme pour proclamer la déclaration d'existence d'une génération de démocrates militants qui démentent les amalgames du "tous pourris'', solidaires dans la destruction de leur pays , incapables de fonctionner hors de la dictature, religieuse ou soi-disant laïque, et corrompue.
Choukri Belaid est la preuve par les balles qu'il y a une alternative possible a ces deux fatalités .
Et que le scénario qui se répète de l'Égypte a la Libye en passant par la Syrie n'est peut être qu'une étape , douloureuse mais obligée, avant l'arrivée au pouvoir d'hommes et de femmes pour qui le printemps ne peut vraiment s'installer qu'avec l'inclusion et le respect de toutes et tous.
Tunis est aujourd'hui sur la ligne de front qui fracture toute la région. Choukri Belaid était en première ligne. Sans jamais appeler a l'intervention de l'OTAN ou d'Allah. Avec les armes qui étaient les siennes , celles de la parole et de l'engagement. Loin de tout tentation violente, au mépris de toute ambition personnelle.
Choukri Belaid était un cauchemar pour les fous de pouvoir rêvant de mettre au pas jusqu'à la dernière des consciences.
Comme l'ont été avant lui les algériens Tahar Djaout, Abdelkader Alloula , Matoub Lounes, Nabila Djahnine , et beaucoup trop d'autres , tous assassinés.
Souhaitons a la Tunisie de très vite déposer les armes. L'Algerie paie encore , des années plus tard , le prix de la folie des hommes.
Puissent les tunisiens emprunter un autre chemin. Puisse Choukri Belaid être la première et la dernière victime de ce mortel emballement. Puissent ses amis et camarades rester debout pour mener le printemps tunisien à son terme.
S'ils tombent, nous tombons avec eux.
(AAA...Dessin: Le Hic...Algérie)

Hommage à Choukri Belaid , et à ceux qui tombent...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents