Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tous ces mots enfumés....

Tous ces mots enfumés....

Akli Ait Abdallah


Au pied de ma tour de Babel...

Publié par Akli Ait Abdallah sur 1 Septembre 2012, 05:36am

Ce soir , il y a je ne sais quoi dans l'air. Peut-être la pleine lune...D'ici , au pied de la tour de Babel qui m'héberge , j’entends hurler les fans des Alouettes. Rumeur fracassante. Je pensais qu'ils ne jouaient que le jeudi. Il y a aussi McGill anglais qui est de retour. Dans la rue , des processions d'étudiants avancent en chantant, et en lâchant des cris de jungle urbaine. Ceux la crient ''Éducation '' en frappant dans leurs main. Tous le même chapeau de paille sur la tète. Déjà Les confréries se liguent.

A l'entrée de ma tour de Babel , ballet incessant de livreurs de pizza , enfin , de livreurs de bouffe ou de malbouffe. Ça y est , le stade Molson se vide. Blanc de blanc. Les livreurs de malbouffe sont pakistanais , indiens , arabes . Alouettes au miroir du même nom que ces déracinés découvrent dans la peine.

Je m'interroge. Celui la , que faisait il la bas ? Medecin ? Enseignant ? Mineur ? Milicien ? Est ce la misère , la guerre , ou juste l'envie d'ailleurs qui l'ont transporte jusque dans les cuisines des restaurants de Montréal ? Chaque être est une histoire.

Et celui ci , qui passe comme une ombre ? A-t il une femme ? Va-t-elle vouloir porter le voile dans la fonction publique ? A-t-il des enfants ? Sont ils ici ? A- t-il des papiers ? Une carte soleil pour se soigner quand le corps trahit l'envie de se faire une place au soleil canadien ?

La gardienne de la tour de Babel est roumaine. Celle la ne s'objectera pas au maintien du crucifix sur les murs de l'assemblée nationale. Super , on va pouvoir éviter le chaos.

Molson déverse toujours sa rivière blanche . Dans la joie. Les Alouettes ont peut être gagne. Ou pas. C'est quand même pas la guerre.

Une bande de jeunes vient de surgir de la tour de Babel. 18 -20 ans. Filles et garçons. Habilles pour veiller tard. A quelques minutes de marche , la rue St- Laurent attend la ruée du vendredi soir

Un chauffeur de taxi haïtien se fait sermonner par un policier. Haïtien lui aussi. Pas de clémence ethnique. Les hommes sont enfin égaux.

Le fond de l'air est frais. J'aime beaucoup les expressions prêt -a porter comme celle la. Ça ménage quelques neurones.

Tous les pakistanais ne sont pas livreurs de pizza , loin de la. Ceux qui viennent d'arriver avec leurs meubles pour emménager dans la tour de Babel (a 23h , quelle idée !) seront surement de la cohorte Mcgillienne de cette année. Pareil, tous les haïtiens ne sont pas chauffeurs de taxi. La preuve par le flic pas clément. Il y en a même un , un haïtien, qui est chanteur et président de la république. Un autre Prix Médicis. C'est dire... Les préjugés, faut pas trop faire confiance. Allez, ma tour de Babel me réclame. Bien qu'algérien, je ne porte pas le voile , et il fait un peu frais. Je vais rentrer.... (AAA)

Au pied de ma tour de Babel...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents