Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tous ces mots enfumés....

Tous ces mots enfumés....

Akli Ait Abdallah


Alep...

Publié par Akli Ait Abdallah sur 29 Décembre 2012, 00:37am

Oui. Pas un jour sans jeter un œil sur les nouvelles de Syrie. Ce matin , je suis tombé sur un reportage de la chaîne française BFM TV. Alep , ville morte. Le lien est ici , quelque part sur ma page. Topo court. Mais topo terrible.

Alep , qui a traversé les siècles , Alep, ville dont le nom a lui seul a fait rêver des armées de voyageurs au long cours, Alep la musulmane , Alep la chrétienne , Alep l'arménienne , Alep la kurde, Alep la turkmène , Alep dont on s'enorgueillissait d'être l'enfant et la sève...

Six mois de folie ont suffi pour mettre à terre Alep la millénaire. Lorsque je m'y suis rendu en novembre dernier , je m'attendais a rencontrer une ville blessée . Mais a ce point.... Dans ce creuset de toutes les différences, il n'y a desormais de place que pour la voix des armes.

Un enfant abattu par un sniper ? Ordinaire. A peine choquant. D'autres corps sont déjà en route vers la morgue.

Une femme qui tente d'arracher un peu de pain dans la cohue? Banal. Plus de travail, plus de farine, plus de carburant ni de gaz, ou alors trop chers.

Un rebelle qui tire sur une pierre , au loin , qui la fracasse , et gagne le pari que viennent de lui lancer ses compagnons d'armes ? Un jeu que l'on pratique lorsque la ligne de front voisine s'est assoupie quelques instants.

Et les Mig qui tournoient , tel des busards...

Vont-ils frapper ? Qui? Ou? Pourquoi? Alep , qui ne se pose plus ces questions superflues en connaît les réponses. N'importe qui , n'importe ou , pour terroriser et punir une population coupable de "soutenir la rébellion". Tout le monde doit payer. Les enfants , les vieux , les femmes, dont les cheveux ont déjà disparus sous les foulards ...

Les rebelles ont enrôlé Allah dans leur rangs, pour nourrir leur foi et fouetter leur courage. .

La Syrie de demain sera dirigée par les moudjahidine , déclarent déjà les visionnaires salafistes du Front de la victoire. Promesse de substituer une nouvelle tyrannie a l'ancienne.

J'ai pourtant la conviction que la devise des syriens d'aujourd'hui pourrait être : Ni Allah , ni Dieu , ni maître de Damas. Rien de tout ça. Mais la paix, seulement la paix.

C'est tout ce que je leur souhaite pour 2013 qui vient...(AAA)

L'hopital Dar El chiffa . Alep. (Photo: Akli Ait Abdallah)

L'hopital Dar El chiffa . Alep. (Photo: Akli Ait Abdallah)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents